Pinky Doodle Poodle
pop punk/rock - Tokyo, Japon

YURIA, la chanteuse du groupe, répond à nos questions.

Bonjour YURIA ! Tout d'abord, pourriez-vous vous présenter et nous parler du groupe ?
YURIA : Bonjour ! Je suis YURIA, chanteuse et guitariste du groupe de rock Pinky Doodle Poodle. J'écris également les paroles de nos chansons. Depuis que notre bassiste s'est retiré l'année dernière, nous évoluons en tant que trio, et j'ai dû aussi prendre en charge la quatre cordes. Au sein de ma carrière solo, j'interprète des génériques d'animes ou de jeux vidéo, fais de la radio, ou prête ma voix à des personnages de fiction.

D'où vous vient ce nom, Pinky Doodle Poodle ?
YURIA : J'aime la couleur rose, et je trouvais que c'était un nom qui sonnait bien. Tout le monde a pensé que c'était plutôt cool. Par contre, aucun de nous n'a de caniche (rires).

PDP est décrit comme un groupe de punk rock cool. Comment définiriez-vous cette musique particulière, et selon vous de quelle façon se différencie-t-elle du punk rock plus traditionnel ?
YURIA : Le groove, le son de guitare, les paroles sont des éléments spécifiques au sein de notre musique. Je chante la plupart du temps en japonais, mais mes paroles véhiculent une image positive et énergique. Il n'y a pas de message politique, contrairement au punk traditionnel. Nous sommes par contre influencés par la puissance que délivrent ces groupes.

Vous avez été très tôt exposée à la musique grâce à votre environnement familial. Qu'écoutiez-vous lorsque vous étiez enfant et adolescente ?
YURIA : Mon grand-père et mon père étaient tous deux musiciens de jazz. À la maison, je baignais dans la musique de Glenn Miller, dans le big band. J'écoutais aussi Bach. Plus tard, je me suis intéressée aux chansons populaires qui passaient à la télévision.

Quand et comment avez-vous commencé vos activités musicales ?
YURIA : J'ai commencé à apprendre à jouer du piano et de l'orgue à la maternelle, puis j'ai fait ma première scène à l'âge de 4 ou 5 ans. Le rock est arrivé un peu plus tard. J'étais en troisième année de collège quand j'ai monté mon premier groupe avec des amis, dans lequel je m'occupais du chant et de la guitare.

Vous avez une carrière solo plutôt intense, et vous avez également fait partie de nombreux groupes tels que Honey Bee, Sweets Tankentai, Doutonbori Divers. Comment arrivez-vous à concilier tout cela ?
YURIA : Tous les groupes que vous avez cités, je les considère plutôt comme faisant partie de ma carrière solo. Il y a un producteur spécifique derrière chacune de ces formations, et je dois donc suivre des directives. Celui de Honey Bee voulait que nous montions un girls band, et il a fait appel à quelques unes de mes amies musiciennes. J'ai pas mal composé pour ce groupe. J'ai formé Doutonbori Divers avec des musiciens originaires d'Osaka, comme moi, avec qui j'avais eu l'occasion de travailler à plusieurs reprises plus ou moins par hasard. On s'est bien entendu, et on a commencé à composer ensemble. Mais comme on est tous pris par nos carrières respectives, on ne joue pas fréquemment ensemble. Disons, une ou deux fois par an. Sweets Tankentai était une autre formation dirigée par le producteur de Honey Bee, au sein de laquelle nous interprétions des génériques de jeux ou d'animes. Je me suis occupée d'un grand nombre de choses pour ce groupe, et nous avons fait beaucoup de concerts.

A travers votre site internet ou votre blog, nous pouvons voir que vous semblez maintenant très impliquée dans PDP. Ce groupe est-il jusqu'à maintenant celui dans lequel vous vous retrouvez le plus ?
YURIA : PDP n'est pas une formation derrière laquelle se trouvent des impératifs liés au travail. Nous l'avons formé indépendamment de nos autres activités, pour nous faire plaisir, pour faire du rock. Nous sommes libres d'en faire ce que nous voulons. C'est donc très différent de ce que nous faisions auparavant.

Les fans de PDP sont-ils ceux qui vous suivent déjà depuis plusieurs années ?
YURIA : Certains d'entre eux le sont, oui. Il y en a d'autres qui apprécient notre musique sans connaître mes autres travaux.

Seulement un an après avoir formé PDP, vous faites une tournée européenne avec Râmen Events. Comment avez-vous obtenu cette opportunité d'exporter votre musique, et qu'en avez-vous pensé à l'époque ?
YURIA : C'est Râmen qui a fait le premier pas en nous envoyant une friend request sur Myspace. Puis, nous nous sommes retrouvés à discuter ensemble au Japon, avec également un ami que nous avons en commun, Ryo Fujimura. L'automne de cette année-là, nous avons joué au Metal Female Voices Festival en Belgique, puis avons décidé de faire une tournée et de sortir un disque. En créant PDP, nous avions depuis le début l'intention de nous produire à l'étranger. Nous sommes tellement heureux que ce vœu ait pu se réaliser !

Pensez-vous que PDP doit continuer ses activités à l'étranger ? Allez-vous par exemple faire en sorte de toujours sortir vos disques au Japon et en Europe ?
YURIA : Bien sûr ! Nous voulons jouer encore plus en Europe ! Sortir plus d'albums ! Comme l'année dernière nous n'avons pas eu l'occasion de venir, nous avons d'autant plus envie de le faire cette fois-ci.

Avez-vous déjà reçu des propositions d'interpréter des génériques d'animes ou de jeux avec PDP ? Si non, y en a-t-il un pour lequel vous aimeriez jouer ?
YURIA : Non, nous n'en avons pas eu. Nous faisons juste la musique que nous voulons, et ça nous va si quelqu'un vient nous demander l'autorisation d'utiliser un morceau déjà existant. Il y a déjà un jeu PSP qui se sert de notre chanson 1, 2, 3, GO !

Si cela était possible, y a-t-il un groupe ou un artiste en particulier avec qui vous souhaiteriez collaborer ? Et pourquoi ?
YURIA : Oui, avec AC/DC, Queens of the Stone Age, Foo Fighters, Motörhead... Parce qu'ils sont cool !

Y a-t-il encore un genre de projet pour lequel vous souhaiteriez travailler ?
YURIA : Non. J'ai trouvé tout ce que je souhaitais avec PDP.

Que pouvez-vous alors encore espérer pour PDP à l'avenir ?
YURIA : De continuer à tourner en Europe. Puis dans le reste du monde.

Avez-vous un dernier message pour nos lecteurs ?
YURIA : PDP est un groupe possédant un groove super et des paroles positives. Ceux qui nous écoutent deviennent heureux ! Et c'est ce qui nous fait plaisir. Merci ! On vous aime !

Février 2011

> Retour au profil