Nezishiki
post-punk/rock - Yame, Japon

La petite ville de Yame, dans la préfecture de Fukuoka, au Japon. Quatre étudiants un peu rêveurs et hagards fondent le groupe Nezishiki en 2001. Inspiré du titre d'un manga culte et barré de Yoshiharu Tsuge, Nezishiki signifie « vis, de forme hélicoïdale », image torturée de carrousel tournant sans fin et implantant dans la chair et les esprits le fer rouge d'une ritournelle languissante, un chassé-croisé entre post-punk halluciné et pop cahotante, nourri du surréalisme d'André Breton et du grotesque de la littérature sado-masochiste. Jamais à court de songes, le quartet enchaîne les sorties pendant les années qui suivent, une dizaine d'albums et maxis voyant ainsi le jour de manière confidentielle en moins d'une décennie. Le groupe annonce la fin de ses activités en 2010, avant de s'éveiller à nouveau et de lancer en France un premier disque posthume, compilation de morceaux issus de leurs derniers enregistrements en date au Japon.

> Lire l'interview

> myspace.com/nezishiki
CD/DVD
2011
Extraits

china france

tesla coil

northen red house